ย 
  • Ajna

๐‘ธ๐’–โ€™๐’†๐’”๐’•-๐’„๐’† ๐’’๐’–โ€™๐’‚๐’‘๐’‘๐’๐’“๐’•๐’† ๐’๐’‚ ๐’‘๐’“๐’‚๐’•๐’Š๐’’๐’–๐’† ๐’…๐’– ๐’•๐’‚๐’๐’•๐’“๐’Š๐’”๐’Ž๐’† ?


๐‘ธ๐’–โ€™๐’†๐’”๐’•-๐’„๐’† ๐’’๐’–โ€™๐’‚๐’‘๐’‘๐’๐’“๐’•๐’† ๐’๐’‚ ๐’‘๐’“๐’‚๐’•๐’Š๐’’๐’–๐’† ๐’…๐’– ๐’•๐’‚๐’๐’•๐’“๐’Š๐’”๐’Ž๐’† ?

Eric Baret : "Cela vous amรจne ร  lโ€™absence de tout regard sur la vie, cโ€™est la vie qui vous regarde. Vous รชtes uniquement caressรฉ par la vie. Quand vous regardez un arbre, cโ€™est lโ€™arbre qui vous regarde, qui pรฉnรจtre votre regard. Quand le vent caresse votre visage, vous รชtes uniquement rรฉceptivitรฉ. Tout ce que vous faites vient de la situation. Vous ne faites rien car, en fait, vous suivez le courant. De sorte quโ€™il nโ€™y a plus de place pour une opinion sur la vie, pour une affirmation.

Subsiste uniquement cette ouverture oรน vous ne savez rien, oรน vous ne voulez rien et oรน, en dรฉfinitive, vous nโ€™รชtes rien. Toutes nos prรฉoccupations cรจdent la place pour que la vie soit. Cโ€™est une rรฉceptivitรฉ. Le tantrisme pointe vers une expรฉrience, qui nโ€™est pas une expรฉrience, qui est cet arriรจre-plan que nous avons tous en commun, que tout le monde expรฉrimente sans le connaรฎtre. Lโ€™humain vit dans cette expรฉrience, mais sans le savoir, sans mรชme en soupรงonner lโ€™importance.

๐‘ธ๐’–๐’‚๐’๐’… ๐’–๐’ ๐’…รฉ๐’”๐’Š๐’“ ๐’†๐’”๐’• ๐’Ž๐’†๐’รฉ ๐’•๐’๐’•๐’‚๐’๐’†๐’Ž๐’†๐’๐’• ร  ๐’”๐’‚๐’•๐’Šรฉ๐’•รฉ, ๐’‚๐’‘๐’‘๐’‚๐’“๐’‚รฎ๐’• ๐’–๐’ ๐’Š๐’๐’”๐’•๐’‚๐’๐’•, ๐’—๐’Š๐’…รฉ ๐’…๐’† ๐’•๐’๐’–๐’• ๐’…รฉ๐’”๐’Š๐’“, ๐’ƒ๐’‚๐’Š๐’ˆ๐’รฉ ๐’…๐’† ๐’‘๐’รฉ๐’๐’Š๐’•๐’–๐’…๐’†. ร€ ce moment, vous ne vous rรฉfรฉrez ร  rien. Bien sรปr aprรจs, on prรฉtend que cโ€™est telle ou telle chose qui a amenรฉ le plaisir. ๐‘ฌ๐’ ๐’‡๐’‚๐’Š๐’•, ๐’โ€™๐’Š๐’๐’”๐’•๐’‚๐’๐’• ๐’…๐’† ๐’๐’‚ ๐’•๐’๐’•๐’‚๐’๐’† ๐’”๐’‚๐’•๐’Š๐’”๐’‡๐’‚๐’„๐’•๐’Š๐’๐’ ๐’ƒ๐’“รป๐’๐’† ๐’โ€™๐’๐’ƒ๐’‹๐’†๐’• ๐’…๐’† ๐’๐’‚ ๐’”๐’‚๐’•๐’Š๐’”๐’‡๐’‚๐’„๐’•๐’Š๐’๐’. Cette expรฉrience dโ€™autonomie, tout le monde lโ€™a rencontrรฉe, lโ€™a goรปtรฉe, mais sans sโ€™y arrรชter. Car la mรฉmoire nโ€™y a pas place. Le tantrisme propose de pointer directement vers la joie sans se fixer ร  lโ€™objet. Lโ€™expรฉrience sensorielle, la sรฉrรฉnitรฉ mentale pointe vers lโ€™ultime : ce ne sont jamais des moyens, mais des reflets de la joie. Heureux celui qui laisse le reflet le ramener ร  sa source, absence de toute prรฉtention dโ€™รชtre quoi que ce soit, disponibilitรฉ sans attente.''

Eric BARET dans ''Le Sacre du Dragon Vert''

4 vues0 commentaire

Posts rรฉcents

Voir tout
ย