Femme, mère, thérapeute, artiste, Yogini et guérisseuse... 

L'exercice de la bio implique de se présenter et donc de s'identifier à des personnages et cela peut nous enfermer dans "je suis cela", "je me présente comme tel".  J'aime l'idée de n'être personne, en tout cas, de ne pas m'affilier à un "personnage", ni de devenir une sorte de caricature; ce qui est un exercice. Au quotidien, il s'est révélé ardu. Certes, je porte un corps, un mental, un tempérament hypersensible auxquels parfois je m'identifie, auxquels les autres m'identifient aussi et c'est utile pour vivre en communauté. 

En 2013, je vis une expérience mystique qui change le cours de la vie, qui bouscule tout. C'est littéralement tout un monde qui s'ouvre devant moi et l'autre monde (chef d'entreprise, la matière ...) qui se dérobe violemment sous mes pieds. Je n'ai d'autre choix que de suivre ce courant. Cette transformation durera quelques années impliquant de multiples changements intérieurs.

En 2018, une nouvelle crise personnelle et spirituelle remet en doute le cadre dans lequel je pratique et transmets le Yoga. Je vis l'épreuve d'une maladie. Tout ce à quoi je pouvais encore m'accrocher dans la matière perd sa substance. Je patiente, je m'incline et j'apprends l'humilité face à la puissance de la Vie. Il m'est demandé de prendre soin de l'égo, de poser un regard éclairé, éclairant sur mes actes et de faire un travail de décorticage égotique. C'est à ce moment que je fais une pause sur tous les plans et que je plonge au coeur du vivant pour comprendre et guérir. Je décide de faire une opération qui fût un total succès et qui met 14 années de maladie derrière moi. Je guéris et je renais littéralement à moi-même. Gratitude!

 

Après avoir été disciple de différents maîtres et enseignements, et notamment de ma mère tarologue et astrologue, je pressens vivre "Yoga" et cette médiumnité de façon libre, c'est-à-dire sans aucun dogme, ni référence si ce n'est celle de la Vie elle-même. 

Il est évident que les enseignements des Tantra, Upanishads, mais aussi de Jean Klein, Arnaud Desjardins, Prajnanpad, Eric Baret ou encore Franck Lopvet me portent, je les aborde juste de façon plus légère et simple. Je veux ma vie simple.

Outre le Yoga et la voie de la connaissance, je m'intéresse au corps humain et aux maladies mystères, si répandues actuellement (lyme, fibromyalgie, SFC, endométriose, EBV, anxiété/burn out/dépression, ...) et donc aux aliments guérisseurs, remèdes naturels, homéopathiques et compléments alimentaires.

 

Ces expériences de vie me servent d'appui pour être là... pour Toi. Pour être totalement dans ta propre singularité. Car en "cherchant à devenir" ne risque-t-on pas de s’éloigner de ce qui est déjà ? Toi qui lit ceci, tu es déjà cet humain que tu veux être.

Ce qui te sépare d’en jouir, c’est simplement de t'en rendre compte ! 

Sandra Mioli (Yogini Satya Vati)

Mon parcours Yogique et spirituel :

Je suis née dans une famille "éveillée", ce qui contribue largement à qui je suis aujourd'hui. Je remercie ma lignée pour cela. 

Le Yoga est apparu d'abord timidement en 1999 grâce à un bouquin de Van Lysbeth ; j'ai découvert que l'agitation mentale s'apaisait. J'ai eu la chance de recevoir l'enseignement de multiples guides :

En France : Omkari Guattari, A; Dekhli, Yogi Matsyendranath, C. Coupé, D.Billo. 

En Belgique : J-C Honoré, Philippe (Arnaud Desjardins), S. Soreil. 

En Italie : Flavia Bertozzo

En Inde : Sri M. Amritanandamayi, Deepan et M. Baraz.