• Ajna

Le doute au sein de la voie

Pourquoi les tantrikas, sont-ils des êtres étranges du point de vue de la société ? Ils paraissent aux yeux des autres comme des électrons libres... Ils disent tout et son contraire, ils sèment le doute dans l’esprit des autres et donnent une idée du yoga tellement libre que le pratiquant peut en perdre sa boussole... Avez-vous remarqué à quel point, ils se comportent comme des êtres avec une moralité différente ? En effet, ils ne répandent pas leur énergie à qualifier les choses en noir ou en blanc, ils ne cherchent pas à être aimé en adoptant un comportement social normalisant. Conclusion, ils ne se sur-adaptent pas à la société (actuellement malade) !



En effet, dans les lignée de yogi "orthodoxes", et dans les voies qui appartiennent après l’émergence de yoga-sutra de Patanjali (600 ans aprés JC), nous retrouvons des philosophies multiples et variées qui nous donnent une codification claire dans l’apprentissage du yoga et du comportement à observer. Ces voies sont disciplinaires et "morales"; malheureusement, elles ne sont plus adaptées à la vie des humains en 2022.

En pratiquant un Yoga de type lignée orthodoxe, certes vous ressentirez un bien-être assez rapidement mais ensuite il est très probable que l'émergence d'un ressenti de déchirement survienne. Une sorte de malaise, de sentiment de dualité entre votre vie de Yogi et votre vie d'incarnation humaine. Mais également une perte de contrôle et une dévalorisation de votre égo par la nature dualiste (qui se nomme pourtant non-dualiste - advaita Yoga) de ces enseignements... À moins que vous meniez une vie hors du monde!


En somme, parce que le monde du Yoga a perdu beaucoup en chemin, aujourd'hui, vous avez le choix entre :

- Suivre une lignée classique de Hatha Yoga, avec une lignée de type Sivananda.

- Suivre des cours axés sur le corps et le mental, une sorte de Yoga remise au goût du jour, pour les occidentaux que nous sommes. Dans ce cas de figure, pas de risque de vous perdre. Cela ou le cinéma, cela se vaut. Ces enseignements sont "jolis" mais ne sont pas bien profonds et ne reflètent rien du Yoga.

- Suivre les enseignements* traditionnels des Upanishads, des védas et des textes fondateurs du Tantra, et vous trouver une personne qui les incarne & QUI ACCEPTE DE VOUS LES TRANSMETTRE.


*L’origine du terme « tantrisme » serait fort ancienne et aurait précédé l’expression écrite formelle, laquelle date, pour les premiers documents connus, par exemple les textes de l’école des Kapalikas, du Vème ou VIème siècle après JC. Les tantra en tant que textes seraient dans la continuité des Védas, des formules de liturgie et de rituel qui apparaissent en Inde entre 1500-1000 av. J.-C. En Inde, les écritures brahmaniques furent, à partir des Védas, les dépositaires d’une grande partie du « Savoir Initiatique », recueilli par les premiers voyants « Rishis ».


C’est pourquoi les disciples yogis tantriques passent souvent par des périodes de transformation intérieure. C’est une voie qui, outre les premières étapes perçues comme agréables, emporte le disciple dans les méandres de son ego. Les enseignements sont d'une telle finesse dans leur compréhension que le pratiquant doit faire FACE À SON EGO, il n'a pas d'autres choix, bien qu'il puisse faire demi-tour s'il n'a pas encore été envoûté par la pratique.


On dit même aujourd’hui, et je le pense personnellement, que la voie de tantrique peut rendre "fou" et faire totalement perdre pied à la personne déterminée à y entrer. A plus forte raison quand le pratiquant veut brûler les étapes et recherche l'obtention des siddhis (pouvoirs).

Au-delà de cette aspect dangereux, cette voie ouvre nos perceptions, libère nos croyances et nos aprioris, élargit notre esprit et offre une nourriture savoureuse à nos coeurs.


Satya.

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout