• Ajna

La souffrance doit devenir, elle aussi, harmonieuse.

Si vous souffrez avec une seule partie que ce soit la partie psychique ou l'émotionnel, vous filez droit vers une folie certaine ou tout du moins, un déséquilibre.


La souffrance, comme toute chose, doit être harmonieuse. Il doit y avoir un équilibre, une cohérence entre le subtil et la matière sinon quelque chose risque de casser. Rien ne peut être atteint sans souffrance, mais en même temps, il faut commencer par vouloir la sacrifier. Vouloir de tout son être.



Le chercheur de vérité se trouve devant un paradoxe : d’une part, il veut avec raison s' affranchir de la souffrance et, d’autre part, il est amené à découvrir qu'il y tient comme l'enfant qui tient à son doudou.


Ce qui coûte personnellement, et dans tous les aspects de nous-même, c’est de détruire le mental et le collier de perles de souffrance qui lui est associé. Cessez de distinguer votre mental de vous-même, de le considérer comme un avatar, un "il". C'est Vous, et vous en êtes à 100% responsable.

Il n’y a aucune distinction à faire entre vous et votre mental mais l’identification est tenace et elle est difficile à arracher.


Définitivement, on ne vient pas ici, c’est-à-dire dans le chemin de vérité, en pensant que c’est une balade enchantée. Car la croissance n’est pas un processus confortable; simplement parce que rien de consistant ne peut être vraiment bon marché, vous devrez payer de votre vie.


Ce dont il s’agit ici c'est d’estimer à sa juste valeur l’importance de l’enjeu. Et de savoir aussi quelles sont les conditions exactes à remplir pour entreprendre un cheminement réel et non pas un fantasme de spiritualité. Le disciple impliqué tout entier dans la voie, impitoyablement sincère, ne fermera les yeux sur rien, ne se détournera d’aucun constat sur lui-même et le monde où qu’il puisse le mener, il ne reculera devant aucune conclusion et ne se laissera arrêter par aucun obstacle - à l'extérieur de lui et en lui.


Celui qui n’a pas l’habitude de penser la Saddhana dans ces termes aura besoin de beaucoup de courage et de soutien extérieur pour accepter sincèrement les résultats et les conclusions auxquelles il parviendra.

Si vous ne vous livrez pas assez dans votre engagement sur la voie votre travail sera quasi obsolète. On ne s'y rend pas à moitié, on s'y rend, c'est tout.


Vous devez vous y rendre avec une totale consécration et dévotion.


Satya.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout