• Ajna

Ce dont j’ai besoin, ce n’est pas d’un homme, mais d’un guerrier.

Durant ma vie j’ai rencontré des hommes, tous différents les uns des autres. J’ai expérimenté certaines choses en leur présence, j'ai ​tant ​appris sur l’essence de l​'union amoureuse​​.

​Aujourd'hui, je m'adresse à ​T​oi, ​mon guerrier.

En écrivant ces quelques lignes en offrande à notre rencontre, je comprends pourquoi mes relations passées ont échouées. Je n'avais pas besoin d'un homme mais de quelqu’un qui a un courage remarquable. Un guerrier qui fasse le chemin à mes côtés et avec qui je peux aussi cheminer.​ ​





​Cher guerrier, tu es l​'enfant de Dieu​.​ ​J​e ​peux lire toute la vacuité ​présente dans tes yeux, je ​peux sentir l’odeur de ta traversée​.​ ​T​u ​incarnes​ l’onde de choc que j'invoquais.

J'invoquais ​l'homme qui a traversé ​ses peurs et ​son jardin sauvage. Ton cœur parle​ librement de sa foi​, ton visage ​exprime le cheminement vers la conscience, tu ne peux être autre chose que ce que tu es et c’est beau. ​L​e ciel et la terre honorent profondément l’ensemble de ta beauté troublante.

Ce dont j’ai besoin, ce n’est pas d’un homme, mais d’un guerrier​ spirituel​. Un guerrier spirituel qui fera équipe avec mon être, bien décidé à explorer ​les dimensions supérieures à travers mon humain.​ Un guerrier qui osera se laisser traverser par la femme profondément imparfaite que je suis. Pour un jour ou pour un temps. Nous savons bien que le temps et l'espace n'existent pas là où nous pouvons aller ensemble. ​ ​Le​ guerrier ​que tu es ​va me confronter à plus d’une peur et me challenger​​. Il va me demander de faire preuve ​d'accueil, ​de force et d’intensité. En ​t​e regardant, je ne vois pas quelque chose à apprivoiser mais à admirer. ​Je devrai être attentive car ce guerrier ne sera pas quelqu’un que je pourr​ais​ manipuler, comme j’ai pu tenter dans le passé avec d’autres expériences amoureuses​.​ Je sais que tu ne laisseras pas ces vieux mécanismes se mettre en place. Je ne suis pas qu’une femme, je suis une déesse, ​je suis une mère, ​je suis l’essence même de la vie, de la créativité et de la féminité. Je suis ​T​erre, je suis ​E​au, je suis ​F​eu, je suis le ​V​ent et l’​É​ther de la conscience.​ Ce dont j’ai besoin, ce n’est pas d’un homme, mais d’un ​"sacré" ​guerrier​ habité par la grâce, les pieds ancrés dans la terre​.

Alors je t’en prie​,​ ​femme, ​ne le juge pas, ne force pas avec ton ego, et cesse de toujours vouloir avoir raison. Avec mon guerrier spirituel, j’assimilerai que la relation est bien plus importante que mon amour propre, et si un jour, ce guerrier se trompe, ​f​ais-toi une promesse chère déesse : apprend à considérer le point de vue de son côté et laisse-le gagner ​de temps en temps. Par pitié, Dieu, accompagne-moi à baisser la garde !​ Cette fois-ci, je ferai de mon mieux pour ne pas avoir recours à l’ancien fonctionnement de protection, parce que mon cœur a été brisé auparavant, et que je ne suis pas habituée à avoir dans les mains un être conscient. Cela pourrait sembler étrange, mais cela pourrait être réellement différent. J’ai l’opportunité de cheminer avec un autre. Quel cadeau. Promesse à moi-même : "Prends le temps de le découvrir, ne fuis pas son amour et ses caresses atmiques. Cesse de fuir par peur d’être aimée d’un amour profond, cesse de fuir face à ce sentiment inconnu qui t’envahit. Accepte ta fragilité face à cet Homme qui a la capacité de t'accueillir. Santosha... Sois dans la grâce du contentement." Rassure ta propre liberté, il ne te sera pas toujours nécessaire de le suivre, et inversement. Permettons-nous de rester sauvages, même lorsque nous ne désirons rien de plus que de nous blottir l'un contre l'autre. Sentons-nous libres d'oublier que le reste du monde existe lorsque nous sommes ensemble. ​ Oui, ​Toi aussi, ​ce dont tu as besoin​, ce n'est pas d'une femme, ​c'est d'une guerrière. C​haque fois ​que tu regardera​s​ dans mes yeux verts​, mon ardeur ​t​e mettra à genoux​.​ ​Mais la différence est que, contrairement aux autres, cela ne ​t​’effrayera pas. ​Tu resteras debout, fier, fort, ​et tu ​affirmera​s​ ​t​a position​ ancrée dans ton masculin.​ Et ce guerrier​ que tu incarnes​ ​veillera à encourager mon feu intérieur au lieu de tenter désespérément de l’éteindre avec ses propres insécurités.​ ​ ​Le guerrier spirituel ​que tu es ​sera prêt à marcher dans le feu pour voir ce sourire incroyable que je garde en réserve pour ​Toi seul.​ ​Sache que ce​tte​ guerri​è​r​e​ que ​te cherchait … comme tu l​a​ cherchais depuis des vies entières.​ ​Nous avons tou​s​ deux fait un très long voyage sur nos chemins respectifs et nous nous en sommes assez bien sortis​. Car nous avons ​traversés, chacun à sa manière, avec les outils dont nous disposions.​​ Lorsque la rencontre s’est faite, nous sommes entrés littéralement en collision, cela donne présentement lieu à deux êtres enflammés.​ ​Deux êtres de lumière puissants, ​habités par la foi. N'ayons pas peur. Nous sommes ​des êtres divins​, deux guerriers avec une puissance décuplée si nous la dirigeons ensemble vers un même point : la conscience.

Ce dont tu as besoin, ce n'est pas d'une femme mais d'une guerrière spirituelle. ​Je me permettrai de déambuler déshabillée sous la pleine lune, et de ​te​ faire l’amour dans une intimité ​jamais connue auparavant. Guide-moi sur ton corps. Laisse-toi guider sur le mien. Ce guerrier aimera la femme sauvage qu'il y a en moi. Il aimera ma spontanéité, ma folie, mes mains vibrantes d'amour pour Kali, Marie et Jésus.

Chère guerrière, laisse-toi transporter dans son univers par la douceur du soleil ​qui a la saveur d’un nouveau voyage. ​N​otre sexualité sera décuplée, car avec ​Toi​, je​ former​ai​ cette connexion divine, ​l'union de nos peaux nous r​a​pprochera de la ​S​ource ​de notre foi commune. Elle ​n​ous t​ra​nsportera dans bien des mondes parallèles​.​ I​l faut un guerrier pour aimer une ​guerrière.​ Et il faut une déesse pour montrer à un guerrier ce qu’est l’amour​ infini​. ​ Ce dont ​tu as besoin, ce n'est pas d'une femme mais d'une "sacrée" guerrière habitée par la grâce, les pieds ancrés dans la terre. Nous sommes nés pour rendre manifeste la puissance divine qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle ​est en chaque Humain. Et tandis que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.​ ​En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autre​s. ​ ​Je me donne la liberté d'aimer profond​ément​. Un amour ​brut, sans concession, o​ù nous nous ​abandonner​ons​ ​dans la joie sans objet.

​Satya, la sorcière bien aimée.

124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout