• Ajna

đ™čđ™°đ™»đ™Ÿđš„đš‚đ™žđ™Ž & đ™Čđ™Ÿđš„đ™żđ™»đ™Ž đ™Čđ™Ÿđ™œđš‚đ™Čđ™žđ™Žđ™œđšƒ ❀



Puisque le couple fait partie de la voie spirituelle, parlons un peu aujourd'hui de fidélité affective & sexuelle, de valeurs et finalement de ce qui taraude beaucoup d'entre nous ; mais qui n'est quasi jamais mis au grand jour à cause de la vulnérabilité et de ce que cela soulÚve (code moral, honte, ...).


La jalousie est un sentiment qui trouve son origine dans un manque : peur de l’abandon, du rejet, de la solitude, de la comparaison, manque de confiance en soi
 Elle ne naĂźt pas de nulle part et il ne suffit pas de savoir rationnellement d’oĂč elle provient pour s'en libĂ©rer ; cela nĂ©cessite un travail Ă©motionnel en profondeur.


Restreindre ce sentiment parait inconcevable pour les personnes dites "fidĂšles" et attachĂ©es Ă  cette valeur. D'autant plus que la sociĂ©tĂ© et le code moral et/ou post religieux (ou mĂȘme encore new age/Ă©nergĂ©tique) nous maintient dans la croyance que c'est ce comportement qui est juste (ce qui est sacrĂ© et bien!). Dans cette catĂ©gorie de personnes, il n'est pas rare d'y retrouver des partenaires qui vivent dans le mensonge et qui "trompent", mentent.

PlutĂŽt que d’enfuir ce sentiment sous des gravas de dĂ©ni, ne pourrions-nous pas accueillir, dans le couple, ce sentiment et travailler avec ? En faire un appui vers la voie de complĂ©tude en soi-mĂȘme. La jalousie n’est pas obligatoirement un affreux ennemi Ă  combattre. Parfois, elle est une amie venant nous dĂ©livrer de prĂ©cieuses informations sur ce qui se passe en nous : « Attention, ta vieille blessure d’abandon vient d’ĂȘtre rĂ©activĂ©e, il est important que tu en prennes soin ». Remercions lĂ , elle vient Ă©clairer une part prĂ©cieuse de notre coeur.


Le fait d’expĂ©rimenter au sein du couple de multiples relations ou des relations dites polyamoureuses nous confronte Ă  nos peurs et Ă  nos blessures et, de ce fait, peut dĂ©jĂ  constituer une part de ce travail sur soi.


Pour la personne qui est, par nature et fonctionnellement faite comme un polyamoureux/se, se sent vibrer comme cela, c'est une autre paire de manches. Comment vivre dans ce no man's land?


Voici les options qui s'offrent Ă  eux :

- vivre dans le dĂ©ni de leur nature, se mentir Ă  elles-mĂȘmes,

- tromper le/la partenaire et donc mentir avec tout ce que cela comporte, culpabilité and more...

- tenter de faire changer d'avis son/sa partenaire. Et de dire : « Si tu ne veux plus souffrir, c’est Ă  toi de faire le travail sur toi-mĂȘme pour ne plus ressentir cette jalousie ». Ne tendrait-on pas vers une manipulation? c'est trĂšs insidieux,

- rester dans des relations sans engagement et/ ou célibat.


Pour la/le partenaire qui aurait, pardonnez-moi l'expression, "les couilles" de tenter le polyamour, sachez qu'il ne peut ĂȘtre bien vĂ©cu qu’avec une grande estime et confiance en soi. Ceux dont les blessures sont profondes auront plutĂŽt intĂ©rĂȘt Ă  privilĂ©gier un travail thĂ©rapeutique avant de se lancer dans le tourbillon des amours multiples.


Attention, permettre Ă  notre partenaire de vivre ses amours plurielles est une magnifique preuve d'amour mais il ne s’agit cependant pas de tout accepter et de se perdre dans le non amour pour soi. Si je ne me respecte pas ou si je m'oublie pour l’autre, quelque chose ne sera pas sain dans cet amour. Il se peut aussi qu'il y ait un moment oĂč ce genre d'expĂ©rimentations prennent fin d'elles mĂȘmes... "Non, je n'ai pas / plus besoin de voir ces schĂ©mas en moi, je n'ai plus besoin de me bousculer et bousculer les autres avec mes "besoins" polyamoureux, je suis en paix avec cela."


Alors, peut-on ĂȘtre en Amour avec une seule personne? Ne peut-on pas partager notre amour ? Si j'aime l'orange, dois-je exclure la pomme ? Ai-je envie d'ĂȘtre Tout pour une seule personne ? De me trouver en fusion avec lui/elle?

Et si ma/mon compagne / gnon fonctionne en tant que poly et pas/plus moi, comment fait-on? Ce sont des questions qui reviennent beaucoup en séance...


Le problĂšme c'est de s'envoler en Amour avec Toi avec la croyance d’ĂȘtre tout pour toi, que tu sois tout pour moi et que tu puisses tout combler sans mĂȘme que j'ai Ă  le demander. Cette attente de bonheur est fondĂ©e sur un fantasme de complĂ©tude et non pas sur la fonctionnalitĂ© du vivant. L’expĂ©rience nous montre que cette demande est toujours déçue. Et quelle pression sur les Ă©paules du partenaire!!! Nombreux voient dans les amours plurielles la possibilitĂ© de dĂ©couvrir d'autres mondes, d'ouvrir leur vision mais aussi de dĂ©velopper d’autres facettes de leur personnalitĂ©, ou encore de combler leurs manques sans faire peser d’attentes excessives sur leur partenaire principal avec qui ils choisissent de construire des projets durables. D'autres choisissent de voir l'infini dans une seule personne. À chacun sa direction, ce que l'on dĂ©sire prendre ou laisser. ...Ce que je sais c'est que si vous sentez dans votre corps l'amour et la non-tension, c'est juste. Si tension il y a, vĂ©rifiez votre alignement amoureux ;-)


Enfin, vous l'aurez compris, en matiÚre d'amour, ni en aucune autre matiÚre, je ne sais Rien et je n'ai aucune solution à offrir, je me suis juste amusée à ouvrir le dialogue.


En présence.

Sandra.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'Amour