▽ 𝗔 𝗦 𝗧 𝗘 𝗬 𝗔 𝗹𝗮 𝗻𝗼𝗻-𝗰𝗼𝗻𝘃𝗼𝗶𝘁𝗶𝘀𝗲 ▲




L’honnêteté parfaite consiste à éviter l’appropriation des biens d’autrui et à éviter d'avoir l’envie de voler. Cela peut dans certaines conditions aller jusqu’au refus des avantages ou des cadeaux offerts (et ne parlons même pas de revendiquer l'obtention d'une faveur ou un cadeau...!!!). 𝚁𝚎ç𝚘𝚒𝚝, 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒 𝚚𝚞𝚒 𝚊 𝚛𝚎ç𝚞 𝚗𝚊𝚝𝚞𝚛𝚎𝚕𝚕𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝 ; 𝚎𝚝, 𝚍𝚘𝚗𝚗𝚎, 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒 𝚚𝚞𝚒 𝚕𝚎 𝚟𝚎𝚞𝚝... 𝚌𝚑𝚊𝚌𝚞𝚗 𝚜𝚊 𝚙𝚕𝚊𝚌𝚎!

Et paradoxalement quand le lâcher-prise touche à la perfection :

«Celui qui prend pour règle la totale honnêteté voit les richesses venir à lui».

(Yoga Sutras, Aphorisme II-37)


Nous abordons aujourd'hui le 3ème précepte mis en avant par Patanjali et qui fait partie d'un Yoga un peu plus traditionaliste que celui que je présente habituellement, qui, lui, se veut plus tantrique et donc, plus libre. Néanmoins, les Yama et les Niyamas ont faits et font encore partie de mon propre cheminement.


Pour rappel, Patanjali a synthétisé 10 préceptes éthiques qui peuvent nous permettre de cultiver le meilleur de nous-mêmes tant sur le tapis que dans la vie de tous les jours. Il ne s'agit donc pas vraiment de dogmes, mais bien plus de valeurs à s'approprier.


Asteya nous parle de la non-convoitise : ne pas voler des biens qui ne nous appartiennent pas, mais également d'une manière plus large... Ne monnayez pas vos relations, ne faites pas de chantage, de demandez rien surtout si votre place (dans cette relation) ne vous permet pas de "demander". Voyez clair dans vos comportements. N'avoir que ce qui est nécessaire et ne pas demander plus, ni à Dieu, ni aux autres. Pourquoi ce principe?


L'être humain a une tendance naturelle à se sentir insatisfait, à toujours penser qu'il lui manque quelque chose, qu'il n'est pas assez bien. Cela l'empêche souvent d'être heureux, de profiter du moment présent, de ce qu'il a et de ce qu'il est. Asteya vise donc à ne pas vouloir plus que ce qui est nécessaire à nos vrais besoins et à nos vraies capacités pour pleinement jouir de ce que l'on a et de qui on est.


Sur le Tapis de YOGA : Je pense que l'une des meilleures façons de le faire est de prendre votre temps et de savourer les postures que vous maîtrisez sans vouloir absolument passer à une variante plus avancée, alors que vous n'êtes pas prêt.e. Vous pourrez alors ressentir l'essentiel : vous-même, contenu dans la posture qui s'éveille, là sous vos yeux.


𝚁𝚎𝚜𝚜𝚎𝚗𝚝𝚎𝚣 à 𝚚𝚞𝚎𝚕 𝚙𝚘𝚒𝚗𝚝 𝚟𝚘𝚞𝚜 ê𝚝𝚎𝚜 𝚙𝚊𝚛𝚏𝚊𝚒𝚝 𝚝𝚎𝚕𝚜 𝚚𝚞𝚎 𝚟𝚘𝚞𝚜 ê𝚝𝚎𝚜, à 𝚚𝚞𝚎𝚕 𝚙𝚘𝚒𝚗𝚝 𝚟𝚘𝚞𝚜 ê𝚝𝚎𝚜 plein, à 𝚚𝚞𝚎𝚕 𝚙𝚘𝚒𝚗𝚝 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚙𝚊𝚛𝚝𝚒𝚌𝚒𝚙𝚎𝚣 𝚊𝚞 𝚅𝙸𝚅𝙰𝙽𝚃 𝚎𝚝 à 𝚕𝚊 𝚅𝙸𝙴, 𝚗𝚎 𝚍𝚎𝚖𝚊𝚗𝚍𝚎𝚣 𝚛𝚒𝚎𝚗 𝚖𝚊𝚒𝚜 𝚐𝚊𝚛𝚍𝚎𝚣 𝚕𝚎𝚜 𝚖𝚊𝚒𝚗𝚜 𝚘𝚞𝚟𝚎𝚛𝚝𝚎𝚜, 𝚕𝚒𝚋𝚛𝚎𝚜 𝚍𝚎 𝚝𝚘𝚞𝚝𝚎 𝚌𝚛𝚒𝚜𝚙𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚎𝚝 𝚛𝚎𝚌𝚎𝚟𝚎𝚣.

0 vue