L’inflammation qu’est ce que c’est ?




"L’inflammation est à mettre en lien avec les deux phases de maladies. Durant la première phase, le stress créé ou détruit des cellules selon la teneur conflictuelle du stress. Ce sont les deux réponses physiologiques au stress. Dès que le stress s’arrête, le système de réparation et de récupération prend le relais.


L’inflammation est « le mécanisme » de réparation du corps. Réparation des tissus, des organes. On pourrait le comparer aux ponts et chaussées et leur fonctionnement. Déblayage, démolition, évacuation, construction et réparation des routes. Beaucoup de travail, de bruit, de poussière, de machines et d’ouvriers. On comprends pourquoi l’inflammation chauffe et fait mal.


Selon la teneur conflictuelle du stress, le corps produit des cellules, c’est à dire qu’il augmente la fonction de l’organe ou il détruit des cellules, diminue la fonction de l’organe.


Une augmentation de fonction des alvéoles est appelée tumeur. Cette augmentation du nombre d’alvéoles apparaît lorsque lors d’un événement de ma vie, j’ai cru que j’allais mourir, que j’ai eu très peur de mourir et que je l’ai très fortement ressenti. Attraper plus d’oxygène pour ne pas mourir, pour vivre. Voilà l’utilité de ce symptôme.


Lors de la phase de réparation ces cellules supplémentaires, produites pour pallier au défaut de fonction de l’organe (attraper l’oxygène, la vie pour les alvéoles), sont éliminées lors du processus inflammatoire, en vue d’un retour à la normale.


Pour les pathologies des tissus conjonctifs ce processus est inversé et il y a destruction, diminution de la fonction durant la phase de stress et reconstruction durant la phase de réparation. C’est la décalcification, la nécrose, la lyse et en terme de ressentis, une dévalorisation. Si je me dévalorise, j’enlève de la matière, de la valeur. Et les les tissus conjonctifs sont porteurs de ressentis de valeur.


Un dernier point important pour que le corps puisse terminer la phase de réparation. Les anti-inflammatoires empêchent le corps de réparer, de restaurer l’équilibre d’origine. C’est écrit dans leur nom. Ils empêchent l’inflammation.


A nous alors à trouver l’équilibre nécessaire entre le besoin de réparation et la capacité à endurer la douleur.


Pas si simple..."

Thierry Garnier


La Yogathérapie peut vous accompagner dans ce processus de guérison. C'est une méthode reconnue basée sur le Yoga traditionnel :

postures I souffles I concentration I méditation


Elle vise à optimiser les ressources du corps physique énergétique et émotionnel et pour ce faire, je pourrai utiliser mes ressources :

d'hygiéniste I de conseillère Ayurvédique I de guide Fleurs de Bach


Contactez-moi !

sandra@ajnalliance.com

0 vue