HUMILITE

Petit passage retrouvĂ© dans le fond d'un bouquin... 😍 PensĂ©es et Aphorismes 56 — Quand tu as triomphĂ© dans un dĂ©bat, ĂŽ discuteur acharnĂ©, tu es bien Ă  plaindre, car tu as perdu une occasion d’élargir ta connaissance.À quoi servent les discussions? Quelle est la meilleure maniĂšre de faire comprendre aux autres ce que l’on sent ĂȘtre vrai ? GĂ©nĂ©ralement, ceux qui aiment discuter sont ceux qui ont besoin, pour clarifier leurs idĂ©es, du stimulant de la contradiction. C’est Ă©videmment le signe d’un stade intellectuel Ă©lĂ©mentaire. Mais si l’on peut « assister » Ă  la discussion en spectateur impartial , alors mĂȘme que l’on y participe et que c’est avec soi-mĂȘme que l’autre discute, on peut toujours en tirer profit pour considĂ©rer une question ou un problĂšme Ă  plusieurs points de vue; et en cherchant Ă  concilier les opinions opposĂ©es, on peut Ă©largir ses idĂ©es et s’élever Ă  une synthĂšse plus comprĂ©hensive. Quant Ă  la meilleure maniĂšre de prouver aux autres ce que l’on sent ĂȘtre vrai, c’est de le vivre; il n’y en a pas d’autres.- Si l’on triomphe dans un dĂ©bat, comment se fait-il que l’on perde une occasion d’élargir sa connaissance ? Un dĂ©bat n’est jamais que des opinions qui s’opposent; et les opinions ne sont que des aspects trĂšs fragmentaires de la vĂ©ritĂ©. MĂȘme si l’on rĂ©ussissait Ă  rassembler et Ă  synthĂ©tiser toutes les opinions sur un sujet donnĂ©, on n’arriverait encore qu’à une expression trĂšs imparfaite de la vĂ©ritĂ©. Si tu triomphes dans un dĂ©bat, cela veut dire que ton opinion a prĂ©valu sur celle de l’autre, non pas nĂ©cessairement parce qu’elle est plus vraie que la sienne, mais parce que tu sais mieux manier les arguments ou que tu es un discuteur plus obstinĂ©. Et tu sors de la discussion convaincu que tu as raison dans ce que tu affirmes; ainsi tu perds l’occasion de voir un autre point de vue de la question que le tien et d’ajouter un aspect de la vĂ©ritĂ© Ă  celui ou Ă  ceux que tu possĂšdes dĂ©jĂ  — tu restes enfermĂ© dans ta propre pensĂ©e et refuses de l’élargir. PensĂ©es et Aphorismes de Sri Aurobindo. Page 114


0 vue