YOGA PRENATAL ET POSTNATAL, pourquoi?


YOGA PRENATAL ET POSTNATAL, pourquoi?

Le corps de la femme subit de nombreuses modifications, mécaniques, physiologiques et physiques tout au long de la grossesse. Par conséquent, la future maman doit se préserver et protéger son corps. Pour cela le yoga prénatal va lui apporter de nombreux bienfaits qui lui permettront de vivre une grossesse agréable, pour elle mais également pour son bébé. Puis, en suites de couche, elle aura 6 à 9 semaines pour « réparer » les effets de la grossesse, avec un yoga adapté précisément aux suites de couche, le yoga postnatal.

Pourquoi pratiquer le yoga prénatal ?

Car il est tout particulièrement adapté aux femmes enceintes, il va leur permettre de : - Soulager tous les soucis mécaniques et fonctionnels de la grossesse pour pouvoir garder un contact agréable avec le corps (problèmes digestifs, problèmes circulatoires, douleurs ligamentaires, fatigue….) - Se détendre et calmer les angoisse liées à la grossesse - Apprendre à gérer leurs postures du quotidien (comment s’asseoir, s’allonger, se retourner dans son lit…. de façon sécurisée), non seulement pour le bien-être de la maman et du bébé, mais pour minimiser les « séquelles » physiologiques et physiques relatives à la grossesse (incontinence urinaire à l’effort, descente d’organes….)

En yoga prénatal on va ouvrir le bassin et faire de la place pour le bébé. En yoga postnatal on va refermer le bassin, resserrer les côtes et replaquer les organes.

Pendant la grossesse, la priorité est donnée à l’arrêt des pressions, c’est-à-dire l’arrêt des poussées sur le ventre et le périnée. De plus, avec le poids du ventre au fil des mois, la future maman a tendance à laisser s’installer une cambrure (un bas du dos creux). Il ne faut pas laisser s’installer cette cambrure ! Il ne doit plus y avoir de poussées du ventre vers l’avant et vers le bas, mais au contraire il doit être soutenu par le muscle transverse (muscle abdominal le plus profond). Donc pas de bas du dos creux ! (contrairement au haut du dos que l’on va apprendre à creuser pour créer de la place pour bébé et éviter d’écraser un peu plus les organes)

Pour éviter les pressions, il faut arrêter de faire travailler les grands droits, mais au contraire les étirer (pour éviter les diastasis). On ne cherche plus à les tonifier mais on s’en sert uniquement pour respirer. On va se mettre à travailler le transverse (le muscle abdominal le plus profond qui part du dos et dont les fibres sont horizontales) qui lui ne se travaille qu’avec la respiration. Cela passe par une respiration particulière avec intégration du périnée et des abdominaux. « Mieux se porter pour mieux porter bébé ».

Le yoga prénatal est donc basé sur: - La bonne statique pelvienne c’est-à-dire comment placer son bassin en position debout, assis et couché, - La respiration abdominale avec intégration du périnée l’utilisation spécifique des abdominaux et l’auto-étirement, - Le renforcement des cuisses et des fessiers pour aider à porter bébé sans cambrer.

Le yoga postnatal est lui basé sur: - Refermer le bassin - Resserrer les côtes et replaquer le ventre en remettant les organes à leur place en travaillant les abdominaux d’une manière spécifique, en drainant (fausses inspirations thoraciques FIT), et en massant (torsions passives).

Ces rendez-vous se font avec Sandra au cabinet d'Andenne. RDV sur le site www.ajnalliance.com pour prendre votre rdv en ligne ou au 0471/687708

Magnifique journée! Hari OM

0 vue