Sortir de son "histoire"

"Maman, papa, raconte-moi mon histoire, afin que je puisse me la représenter au mieux, sans la fantasmer, pour pouvoir un jour, en être libre."


Quand l'enfant (qui deviendra grand) est meurtri par la vie, souvent, il ne souvient pas très bien de ces périodes, il vit dans une forme de déni salutaire, pour la simple et bonne raison que ce sont des mécanismes de "survie". L'enfant doit grandir et pour cela il focalise sur la fonction "croissance". Les blessures seront pour plus tard...


Plus tard, l'adulte qui cherche à comprendre son histoire, voudra remplir les "trous" dans sa ligne du temps. Cette phase est extrêmement délicate, elle soumet la personne à être responsable de ce qu'elle va définir comme "vérité" (qui va permettre la résilience dans son histoire) et comme "fantasme" (ce qui va la maintenir dans son rôle actuel). C'est de cette partie que va naître une "réaction" à son histoire.


Notre histoire est la base de nos racines! Et Dieu sait que nous en avons besoin afin de rester scotché au sol


Le travail de comprendre et d'ainsi retrouver son histoire permet de prendre appui de façon stable. Soyez comme cette magnifique fleur des marécages, le LOTUS (bon, c'est pas un lotus mais vous avez compris hahaha) qui émerge de la boue et s’en nourrit, et lorsqu’elle fleurit, elle s’élève et s’établit sur la boue. Elle ressort de l’eau sale et reste intacte, sans aucune trace d’impuretés sur ses pétales en forme de spirale.


Mon travail en guidance est aussi cela.

http://www.ajnalliance.com/Rendez-vous.html


En présence.

Sandra.


1 vue