top of page
  • Photo du rédacteurAjna

Satya, une Yogini Tantrika : la danse de l'authenticité et de la spontanéité

Hier, une personne m'a demandé comment j'incarnais la tantrika au quotidien. Quel était finalement cet "engagement"? Je lui ai répondu comme je pouvais sur le moment car je n'étais pas préparée à cette magnifique question.

Ce matin, la réponse devient plus claire :

"Chaque matin, je me réveille avec un cœur léger (ou pas) et un esprit ouvert (ou pas), prête à accueillir les surprises que la vie me réserve. Yogini dans l'âme, oui ! Certainement depuis ma naissance et de part l'éducation reçue de mon papa, tantrika de nature mais l'ignorant lui-même .

Je me connecte à mon souffle et à mon corps, honorant le temple sacré qui me permet de vivre et d'explorer ce monde à travers mes sens. La spontanéité, mes rêves et l'intuition sont mes boussoles, me guidant vers des aventures inattendues et des rencontres enrichissantes.

Je n'ai pas peur de l'inconnu, car je sais que chaque expérience, qu'elle soit perçue par l'égo comme positive ou négative, est une occasion de "VIVRE la vie". J'embrasse mes émotions et mes doutes, les laissant me traverser et me purifier lorsque c'est nécessaire. Je ne les juge pas, car ils font partie de moi, cela rend humaine. Et je souhaite le rester.

Mon égo n'est pas un ennemi, mais un guide précieux qui m'aide à discerner et à prendre soin de moi. Je le nourris d'amour et de compassion, lui offrant la sagesse nécessaire pour naviguer dans les complexités de la vie.

Mes blessures ne me définissent pas, mais elles m'apprennent. Je les soigne avec patience et attention, les transformant en sources de force et de fragilité nécessaires à l'ouverture du coeur.

Dans mes relations humaines, je recherche l'authenticité, la profondeur, l'humour et la vérité. Je m'engage avec sincérité et respect, attentive aux besoins de l'autre (même si ma nature me rend parfois maladroite). Je n'hésite pas à exprimer mes opinions et mes sentiments, même si cela peut parfois déranger. Je refuse, la plupart du temps, de porter des masques et je me montre telle que je suis, dans ma lumière et mes ombres. Et parfois, j'en porte un si c'est nécessaire, sans culpabiliser.

Etre tantrika en 2024, pour moi, c'est incarner la foi en l'amour et en l'accueil de soi et du monde. C'est célébrer la beauté et la sensualité de la vie, dans toutes ses dimensions. C'est explorer "l'oser vivre" dans la société et parfois à côté de celle-ci quand j'en ai marre.

Je suis une femme libre et vibrante, qui assume sa spiritualité et sa sensualité. Je suis une invitation à la découverte de soi et à l'exploration de nouveaux horizons. À l'ouverture.

Je suis Satya Vati, une yogini tantrika en chemin; non par vers l'éveil et la réalisation du Soi mais simplement vers la Vie, dans la vie... Main dans la main avec Dieu."




Merci à Emilie pour sa question.

Merci aux enseignants que j'ai eu la chance de croiser sur ma route. Merci aux livres. Merci à David Dubois pour ses écrits et nos échanges actuels. Merci à mes amis d'être présents et aimants, merci à RootsKrew Frsh de me soutenir comme il le peut avec tout son amour, merci à ma famille pour leur ouverture et leur intelligence.

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page