• Ajna

PRANAYAMA (maîtrise des souffles vitaux)🔴 SURYA BEDHANA 🔴



Voici une invitation à se garder au chaud avec Surya Bhedana, la percée solaire. Relié au Soleil, la respiration SURYA BHEDANA aide certainement à rester en bonne santé physique et mentale durant la saison froide.

Surya désigne soleil en sanskrit, et Bhedana percer, passer à travers. Ce prânâyâma est révèle toute sa puissance lorsqu'il est pratiqué avec fermeté, ferveur et ouverture car il agit à travers le canal d’énergie relié au soleil, que l’on appelle «Pingala», ou bien «Surya Nadi». Et la carte du SOLEIL dans le tarôt de Marseille et dans le cadre du développement d’un individu, signale que ce dernier existe harmonieusement, en considérant son être dans sa globalité. Son mental est vif (rayons rouges), subtil (rayons bleus), réfléchi (rayons jaunes), créatif (rayons verts) et purement intentionné (rayons blancs).

L’individu a humanisé ses élans instinctifs et émotionnels, c’est-à-dire qu’il ne réagit plus impulsivement, que sa part animale est sous maîtrise (et non pas contenue ou refoulée). Ses élans instinctifs et émotionnels ont été sublimés et spiritualisés. L’intelligence objective et lucide est atteinte par l’individu capable maintenant de régénérer sa pensée. L’individu a développé un propre soleil intérieur, d’où émane une capacité de pensée créative.

L’esprit de l’individu devient conciliant. Son moi mental intelligent rayonne sur les deux moi terrestres : le moi instinctif et le moi sensible. Sur le dessin, il se pourrait que le moi sensible calme le moi instinctif en lui tenant le cou, et le moi instinctif considère et rassure, par le toucher, le moi sensible.

Ce partage, cette interactivité entre les divers centres de fonctionnement de l’individu, s’effectue sous le regard et l’influence de l’esprit brillant. Cette scène représente tous les centres de l’être qui fonctionnent de manière efficiente et complémentaire.

Avant d’évoquer les modalités de Surya Bhedana, il est intéressant d'observer les bienfaits qui nous inciterons à aller au-delà de l’aspect technique qui peut sembler alambiquée quand on la pratique pour la première fois.

Passons à la technique :

Lorsque l’on pratique Surya Bhedana, chaque inspiration se fait donc par la narine droite, lente et silencieuse. Il y a une courte rétention à poumons pleins. Pour l’expiration, doublée la si possible en maintenant un silence total et sans à coups. Il n’y a pas de rétention à poumons vides.

Om Savitre Namaha Satya.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout