• Ajna

Aujourd'hui 🐒

La voie spirituelle nous offre la possibilité de calmer son mental et de le maîtriser pour l'unir au Divin ! La maîtrise passe par des étapes incontournables, il faut faire ce travail important sur nous et non rêver les yeux ouverts en croyant à des tonnes de bêtises et d'illusions ...


Le chemin spirituel est souvent âpre si réellement on désire apprendre et ouvrir son coeur. Il nous faut quitter nos fonctionnements, nos personnages auxquels on s’accroche, on croit et s’est construit avec. Il faut avoir confiance à ceux qui sont devant nous. Oui, le Guru, le Maître, quel qu'il soit pour vous.

Il y a des étapes incontournables qu’il est nécessaire d'entrevoir et patiemment maîtriser. Il nous faut d'abord vraiment comprendre que l’évolution demande des années, passe par des seuils où il ne se passe rien pendant des mois/années, mais il ne faut jamais se décourager ou penser qu’on pourrait aller plus vite en essayant ceci ou cela. Sans même parler de ceux qui pensent que tout est déjà là et qu'il ne faudrait rien faire... Oui, tout est là, mais voilé par vos voiles égotiques.


1. La première étape, indispensable est d’arriver à s'asseoir et faire silence extérieurement! Au début avec un zafu haut, puis de plus en plus bas et arriver à rester des heures immobiles, le fait de ne pouvoir faire cela prouve l’agitation très importante de son mental et ce n'est pas la peine d'aller chercher autre chose, il FAUT maîtriser cela !

____

2. La deuxième étape qui apparaîtra petit à petit, avec le fait d’apprendre à rester immobile et assis le dos droit, est le fait de pouvoir arrêter les pensées, pendant 10 secondes au début puis 20, puis des minutes, puis des heures… Là il faut s’observer sans complaisance, voir combien de temps par exemple on est capable de regarder une chose devant nous, n’importe quel objet et de réactualiser à chaque instant sa concentration dessus, sans que des pensées arrivent et qu’on se mette à imaginer ou penser des choses, sans bouger, sans bouger les yeux ! C’est l’apprentissage de la patience, de la ruse avec le cerveau, de la force intérieure pour obtenir une forte concentration. Le souffle accompagne cette étape, si vous ne pouvez pas respirer par le nez sans bruit, apprenez cela d'abord.

_____ 3. Alors il est nécessaire d'apprendre à respirer. Quand je parle de respirer, je ne parle pas de ce que vous faites depuis que vous êtes né. Je parle de la maîtrise des souffles vitauc et du pranayama. Arriver à faire Nadi Shodana un Gathika, déjà en 4-16-8 me semble un bon début.

Dharana (concentration) laissera apparaître Dhyana (méditation). Il faut minimum 3 ou 4 ans d’un travail quotidien pour dompter la bête qui est en nous (le singe/ mental qui figure dans le titre) :-)))

_____

Par le calme de son mental, l'état de paix, on acquiert des pouvoirs (Siddhis) ; comme entendre au loin, voyager dans l’astral, percevoir le cœur des gens, des défunts, de toutes choses, on développe de l’intelligence, des perceptions et plein d’autres choses. Oui, c'est vrai mais cela n'est pas un but.

Par la tranquillité tout apparaît devant nous.

Tant qu’on n'est pas capable de rester des heures assis sans bouger, sans penser et presque sans respirer, on reste enchaîné à de petites choses sans grandes importances, des manies sécurisantes qui nous réconfortent. On fait des choses qu'on trouve belles, agréables, qui apportent des joies éphémères et on passe d'état d'âme en état d'âme dans une recherche exténuantes de nouvelles sensations, de nouvelles idées, on consomme...


____


Alors nos guides devront tout le temps nous ramener à l'instant présent en usant de tous les stratagèmes possibles, au risque, pour nous, de laisser toutes les chances passer et qu'un jour plus rien ne marche et qu'on s'enferme dans notre personnage définitivement.

On doit regarder nos petits pouvoirs qui n’ont aucun intérêt qui ne nous aide en rien dans notre existence et ne nous aiderons pas à l’heure de notre mort. En regardant simplement des photos de grands saints et saintes on voit comment ils sont emplis de calme, de paix, immobiles et dans la joie simple de l’esprit...

Le chemin est là, vers Sattva (l'état de clarté) et non vers Rajas (l'état d'action) ou Tamas (l'état de lourdeur, d'inactivité).

Entrer dans la saveur de Sattva, c'est la rencontre de l’expérience de Dieu !


OM. Satya.

(réinterprété à la suite de la relecture du carnet d'un de mes stage avec Denis Billo - été 2016)

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout