▽À propos de la confiance dans un groupe△




J'ai longtemps rejeté en bloc des trucs que beaucoup d'humains adorent : les fêtes, les jeux, les mouvements de jeunesse, les barbecues, l'idée même d'un sapin de Noël m'hérissait les poils... Vous voyez? Ces trucs qui font que nous ressentons de la chaleur humaine?


Depuis mon enfance, j'étais complètement persuadée et donc identifiée dans un personnage "solitaire", "trop sensible et intelligent" pour le monde, considérant les autres comme des "ignorants"; avec lesquels, de toutes façons, je m'ennuyais.

Je me cite hein , autant y aller à fond !


Depuis la séparation avec mon ex-mari, j'ai pris le temps d'observer ce "mouvement" chez moi et chez d'autres que j'avais "repérés" . J'avais bien compris que ce rejet était une source régulière de conflits internes (dans mon propre coeur) et externes (avec les gens) et qu'il était temps d'en comprendre le sens. Pour comprendre, le seul moyen est d'expérimenter les "trucs joyeux et humains" : accepter les invitations, fêter Noël, ... en somme : DIRE VRAIMENT OUI et arrêter le refus infantile.


L'Homme est inévitablement un être de rapports humains, c'est grâce à l'Amour qu'il se nourrit et nourrit les siens. Donc...

Voilà ce que j'ai compris de cette expérience : je fuyais le rapport sincère, authentique et intime avec le groupe par manque d'acceptation envers moi-même (pas assez bien pour les autres, et surtout le complexe de l'imposteur - et s'ils me découvraient vraiment comme je suis... merde, j'ai peur !)... POURQUOI ?


Parce que le groupe est une multitude d'individualités, formant à chaque nouvelle réunion une unité, dans laquelle, il est difficile pour certaines personnes (à l'estime de Soi défaillante) de s'insérer. Ces individualités vous regardent sous des prismes différents (l'un voit votre générosité, l'autre y voit la partie de vous manipulatrice, encore un autre votre tendance à l'égoïsme ou je ne sais quoi, et parce qu'ils sont vos "miroirs", ces caractéristiques les touchent personnellement, eux aussi !) et vous décortiquent. Ce sont tous ces prismes qui vont vous définir aux yeux du groupe. Si vous n'êtes pas au clair sur certains aspects de vous, si vous vivez en non-acceptation de ce qui compose vos vérités, vous allez vous sentir "à côté".


Voici un résumé des deux attitudes possibles :


☛ Jouer un personnage qu'on appelle un "faux-self", en sachant que vous ne pourrez pas jouer votre personnage longtemps devant le groupe car il y a trop d'yeux pour vous démasquer... c'est un CDD assuré (le groupe va tôt ou tard le sentir et vous exclure - ou vous partirez vous-même en prétextant l'ennui). Et le plus fou, c'est qu'en général, le groupe vous aura pris pour une personne hautaine hahaha, alors qu'en fait, vous avez peur d'eux, c'est le comble !!!


☛ Être et vous laisser traverser par ces personnes... là, croyez moi, si vous osez ce truc, ça cartonne.


Quand vous testez pour la première fois cette deuxième option : ça a le goût de ... quel mot pourrais-je employer ? : la LIBERTÉ ... la JOIE... je sais pas... si vous vous retrouvez dans ce texte, laissez-vous doucement approcher. Vous verrez.


"Être ensemble" et accepter l'intimité d'un groupe, jouer ensemble, être en joie, être en amour, c'est laisser approcher l'Autre. C'est expérimenter l'Amour.


En présence.

Sandra.

0 vue