❤︎ À propos de la colère & de l'acte sexuel ▲



Depuis notre enfance, on a pour habitude d'entendre dire qu'il faut calmer sa colère parce qu'elle pourrait être dangereuse pour les autres ou pour soi-même. Mais ce n'est pas la bonne raison.

En réalité, on a peur de la colère en général, on ne sait pas ce qu'il pourrait arriver, et, finalement, on a plus peur de soi dans la colère que des autres. Je pense qu'on a peur de devenir fou. On pressent que cette émotion est si vaste qu'elle pourrait nous faire basculer dans l'autre monde, celui des "tarés"... Mais sachez cela : si vous avez peur de votre colère, vous avez peur de votre énergie sexuelle. La peur liée à l'éclatement de votre colère, c'est la même peur qui vous habite quand vous pressentez perdre le contrôle dans l'autre. Car la colère, et l'acception de celle-ci en nous, c'est la sexualité transcendée.

D'ailleurs quand votre esprit ne se dissout pas dans l'acte sexuel, quand vous restez là avec votre personnalité et à la surface de l'acte, cet acte ne peut être authentique. C'est une simulation, car vous flottez partout sauf là où il y a ouverture réelle.

La pensée ne doit plus être là. Elle ne doit plus être là parce que sinon, vous êtes divisé ; divisé en vous et séparé de votre amoureuse.eux. Quand la pensée et là, l'acte sexuel n'est pas autre chose qu'un "trop plein" qui se vide ; et je ne parle pas d'orgasme ou d'éjaculation. Je parle bien de l'acte en lui-même. Ne venez pas me raconter que parce que vous ne jouissez pas, vous n'êtes pas dans cette catégorie, non! Vous vous mentez à vous même. Si aucun n'orgasme ne vient, c'est parce que vous avez bloqué, c'est parce que mécaniquement, cela ne fonctionne pas. Non, ce n'est pas philanthropique , ni encore moins tantrique.

Vous avez peur de vous engager totalement en vous et dans l'autre; vous avez peur de basculer et de perdre le contrôle, vous n'êtes pas prêt.e !

Pourquoi avez-vous peur, pourquoi cette explosion que vous désirez tant ne s'offre pas totalement à vous ? Parce que vous ne savez pas encore ce que vous êtes capable de sentir, vous ne savez pas ce qu'il peut arriver, vous ne savez pas jusqu'où cela peut aller, vous ne savez pas dans quelle profondeur votre inconscient peut vous plonger. Cet inconnu, ce monde dont tout le monde parle mais que peu expérimentent vous fait réellement peur. Voilà la raison! Vous avez peur de ne pas être le maître, de ne pas pouvoir vous contrôler, et ainsi, de détruire l'image de soi, de votre petit "je". Alors, votre acte sexuel reste local.

Le tantrisme dit d'un acte sexuel qu'il est à la surface quand seul les espaces sexuels sont impliqués (peau, sexe, zones érogènes, odorat, touché, ...). C'est alors qu'à lieu un soulagement local lorsqu'on entre en "communication" physique avec ces espaces. Le centre sexuel accumule sans cesse de l'énergie, cette énergie même qui est créatrice et génératrice de Vie.

Il arrive à un moment donné, qu'il y ait, chez certains (chez beaucoup d'entre nous) un trop-plein d'énergie que l'on "sent" ou que l'on croit nécessaire de faire taire, car sans cela, nous serions en tension. Alors, vous libérer de ce plein d'énergie, vous aide ponctuellement mais cela reste un soulagement local, parce que votre corps tout entier, votre personne tout entière, ne sont pas impliqués.

L'engagement total signifie que chaque membre de votre corps chaque fibre énergétique et sensorielle, chaque cellule, participe à l'acte sexuel, et vous devenez, tout entier, l'acte sexuel en lui-même. C'est là que tout est possible. Vous ne savez pas ce qui peut arriver parce que vous n'avez jamais connu l'acte sexuel dans sa totalité. Vous ne pouvez pas imaginer vos réactions. Dans l'engagement total, l'inconscient explose. Vous allez peut-être hurler, crier ou rugir comme un lion. Vous ne savez pas !

Vous ne pouvez pas rester maître de la situation ET vivre cette transcendance, cette enstase. Choisissez votre camp dès maintenant et cessez de fantasmer cet état.

Ne restez pas dans votre dualité habituelle, sautez de votre falaise et tentez l'aventure. Accepter, aller au plus profond, aller jusqu'aux racines du vivant, voilà ce que dit le tantrisme.

Ce qui est réprimé ne peut-être transcendé, voilà tout. Alors que vos expériences soient profondes !

En présence. Sandra.

Si ce texte vous touche, merci de partager la publication dans son entièreté.

0 vue