Mon parcours est atypique et je suis souvent perçue comme ce que les gens appellent une autodidacte hypersensible. Très tôt, j'aime "chercher" et je pressens déjà clairement qu'il existe un monde au delà du monde matériel. 

Mon parcours professionnel a débuté dans le milieu événementiel et artistique. En revêtant le rôle du leader, je trouve là un moyen d'être dans le monde. Au bout de 11 années, et après avoir ouvert 4 structures, managé plus de 160 artistes, je décide de tout vendre.

Pas moins d'une vingtaine de jours après ma décision de "lâcher ce gros navire", je reçois l'expérience (claire et précise) que le "bien plus que Cela" existe. La foi ne me quitte plus depuis ce jour et la Grâce me rend visite lorsqu'elle le décide. 

 

Parlons un peu du Yoga : Le Yoga est apparu d'abord timidement en 1999 grâce à un bouquin de Van Lysbeth qui traînait dans la bibliothèque de ma maman. Je testais au hasard des ouvertures du livre des postures aux noms plus bizarres les unes que les autres ; j'ai découvert que l'agitation mentale s'apaisait grâce à la pratique. Sur mon chemin, j'ai eu la chance de recevoir l'enseignement de multiples "guides" ; Omkari Sylvie Guattari, Amine Dekhli, Guruji Matsyendranath, J-C Honoré, Denis Billo, Stéphane Soreil... Mais également Sri Mata Amritanandamayi (Amma), Deepan et Maïtri Baraz, en Inde.

 

Ce n'est qu'en 2014 que je commence à donner cours de Hatha Yoga puis, en collaboration avec mon enseignant,  nous ouvrons en Belgique une formation en 3 ans pour futurs enseignants de Hatha Yoga traditionnel. 

 

Une crise personnelle et spirituelle remet en doute le cadre dans lequel je pratique et je transmets le Yoga, cela s'accompagne d'une grande tristesse et de douleurs dans le corps. Tout ce à quoi je pouvais encore m'accrocher dans la matière perd sa substance. Je vis une épreuve où il m'est demandé de prendre soin de l'égo, de poser un regard éclairé - éclairant sur mes actes et de faire un travail sur les multiples identifications. C'est à ce moment que je fais une pause professionnelle / sociale, et que je me replonge dans les outils que je connais (et des nouveaux) pour comprendre et guérir. 

​​

Ces expériences de vie et cette recherche du Soi, je m'en sers pour accompagner l'Autre. Les services que je propose, en guidance spirituelle, en Yogathérapie ou encore en soin, restent fidèles à la tradition de l'Advaita, en respectant le temps et le lieu où nous évoluons. J'insiste sur le point qu'il n'y a rien à ajouter ou à retrancher à l'Etre et je suis convaincue que ce chemin se construit dans la "voie du milieu".

Originaire de Bretagne, je suis arrivée en Belgique en 2005 à l’âge de 21 ans, pour y suivre des études d’Educateur Spécialisé. Après ces 3 années, je pouvais dire que la Belgique m’avait adopté et moi aussi en retour.

 

Pendant 10 ans, j’ai travaillé au sein de diverses institutions qui accompagnent des personnes porteuses de handicaps physiques et mentaux.

 

En parallèle, suite à la naissance de ma 1ère fille, je me suis intéressée à la médecine dite « douce » pour me soigner moi et ma tribu. De façon naturelle et consciente, mon attention s’est d’abord tournée vers l’aromathérapie. J’ai donc suivi une formation par correspondance en aromathérapie. Ma curiosité aiguisée, j’avais l’envie d’apprendre et de mettre à profit ces connaissances.

 

2012, je suis une initiation au 1er degré de Reiki… Je le pratique sur moi et mes proches… Je ressens cette étincelle qui ne demande qu’à grandir… Je me renseigne, je cherche et début 2013, mon attention se porte sur une formation à l’art du massage. Je me lance avec confiance dans le chemin du bien-être. Ma quête de sens est activée.

 

Durant 2 ans, je travaille comme éducatrice et en parallèle, je lance mon activité complémentaire en massothérapie. De nature stable et plutôt "terrienne", j'ai le retour de mes premiers massages comme étant "ancrants et rassurants", beaucoup de ces personnes se confient sur leur douleur et sur le vécu ; ce qui me pousse à me documenter sur l'origine émotionnelle des maladies.

En 2016, après la naissance de ma 2ème fille, je perds mon emploi d’éducatrice. Je décide donc de me consacrer pleinement à mon activité mais je souhaitais également élargir mes soins en proposant une médecine énergétique. Je me suis donc formée en Réflexologie Plantaire.

 

Et le Yoga dans tout ça ?

Je me suis tournée vers le Yoga en 2012, après la naissance de ma 1ère fille. Je ressentais le besoin de reprendre une activité « sportive » douce, me reconnecter à ce corps qui avait souffert d’une grossesse et d’un accouchement. Mon 1er professeur de Yoga a répondu à ces attentes, je retrouvais progressivement une certaine souplesse, un certain plaisir à redécouvrir mon corps. En 2015, suite à ma 2ème grossesse difficile et douloureuse, j’ai dû stopper le Yoga. Fin 2016, je suis retournée sur le tapis, seule et de façon autodidacte.

Puis, vient l’opportunité de pouvoir me former en tant que professeur de Hatha Yoga traditionnel auprès de Sandra. Ma place était donc ici, sur un tapis. 

Elen

Sandra

AJNA

MENU